CENTENARY IN ENGLAND

Septembre a été un mois assez mémorable avec la mort de la reine Elizabeth, l'arrivée d'un nouveau Premier ministre après la démission de l'ancien et l'instabilité économique qui crée des difficultés pour de nombreuses personnes déjà en difficulté. Et ici, dans une très petite partie rurale du monde cachée derrière les arbres d'Allithwaite mais suffisamment haute pour surplomber le village,

nous célébrons les 101 ans de l'arrivée des sœurs augustines françaises à Boarbank Hall. Notre célébration a un an de retard à cause de Covid. La période au cours de laquelle les sœurs sont arrivées a été dominée par la migration, les guerres, l'effondrement économique et une pandémie de grippe. Quelque chose a-t-il beaucoup changé ?

Certaines choses ont; nous avons au moins un patient qui a l'âge des fêtes ! il est intéressant de voir comment l'âge auquel ils ont été élevés se reflète dans leurs possessions - meubles sculptés, pas d'emballages plats, pas de plastique ; que du travail et de la robustesse. Les articles ont été construits pour durer. Et pourtant, ce qui relie le passé au présent (en plus des pandémies et des guerres) ce sont des valeurs plus durables de service, de sacrifice de soi et de stabilité si évidentes dans la vie des personnes de foi. Les sœurs françaises ont quitté leur culture et leur patrie pour l'Angleterre, et la reine a fait la promesse à l'âge de 21 ans de servir le peuple qu'elle a gardé fidèlement.

Nous avons célébré la même foi lorsque la communauté a regardé les funérailles de la reine projetées sur grand écran dans la chapelle. Et encore quand nous avons célébré le centenaire avec deux messes chantées, la chapelle à chaque fois était remplie de musique et de gens chantant les louanges de Dieu et célébrant la bonté. Les Archanges et les Anges ont été invoqués par Mgr Paul pour leur protection continue de nous tous, sœurs, invités, patients, personnel et familles. Et la gratitude a été exprimée pour toutes les bénédictions que nous avons reçues et continuons de recevoir. « C'est notre devoir et notre salut de vous rendre grâce ».

Notre connexion française s'est à nouveau concrétisée au cours de la semaine. Ce sont les années 1920 qui ont vu la béatification de sainte Bernadette et notre centenaire et l'arrivée des reliques de sainte Bernadette à la cathédrale de Lancaster dans la même semaine semblait providentielle.

Notre diocèse et notre maison sont sous la protection de Notre-Dame de Lourdes et un couple de sœurs est parti très tôt le matin pour prier tranquillement et en silence devant les reliques de sainte Bernadette.

 

1921

 

September has been a fairly momentous month with the death of Queen Elizabeth, the arrival of a new Prime Minister after the resignation of the old one and the economic instability which is creating hardship for many people who are already struggling. And here in a very small rural part of the world hidden behind the trees of Allithwaite but high enough to overlook the village we are celebrating a 101 years of the French Augustinian sisters arrival at Boarbank Hall.  Our celebration is a year late because of Covid.  The period in which the sisters arrived was dominated by migration, wars, economic collapse and a flu pandemic.  Has anything changed much? 

Some things have; we have at least one patient who is as old as the celebrations! it’s interesting to see how the age in which they were brought up is reflected in their possessions –carved furniture, no flat-packs, no plastic; only workmanship and hardiness.  Items were built to last.   And yet what links the past with the present (besides pandemics and wars) are more enduring values of service and self-sacrifice and stability so much in evidence in the lives of individuals of faith. The French sisters left their culture and home for England, and the Queen made a promise at the age of 21 to serve the people which she kept faithfully.

We celebrated the same Faith when the Community watched the Queen’s funeral projected onto a big screen in chapel.  And again when we celebrated the centenary with two sung Masses, the chapel on each occasion was filled with music and people singing the praises of God and celebrating goodness.  The Archangels and Angels were invoked by Bishop Paul for their continued protection of all of us, sisters, guests, patients, staff and families. And gratitude was expressed for all the blessings we have received and go on receiving.  “It is our duty and our salvation to give You thanks”.  

Our French connection was made tangible again during the week.  It was the 1920’s that saw the beatification of St Bernadette and our centenary and the relics of St Bernadette arriving at Lancaster Cathedral in the same week appeared to be providential. 

Our diocese and our house are under the protection of Our Lady of Lourdes and a couple of the sisters set off very early in the morning to pray undisturbed and in silence before the relics of St Bernadette.

Sisters from Boarbank-Grange 

 

­­­