PAQUES 2021

 

Coup de cœur, en cette année St Joseph !

 

Pour  la messe du Jour de Pâques, célébrée par Mgr Denis Moutel à Gouarec, Yves désirait y participer ;

 les 30 minutes précédant l’Eucharistie, Yves est introuvable par les soignants et les membres de l’équipe d’Aumônerie, au 2nd étage de la structure.

 Lorsque j’entrais à la chapelle et la messe allait alors débuter, Yves assis se met debout, lève son doigt et tout rayonnant dit tout haut : « je communie » ;

 Yves, qui  parle si peu habituellement, a laissé descendre en son être profond, la grâce de Résurrection du Seigneur.

 Marie l’avait préparé ; depuis à peu près 3 mois, Yves est assidu à venir prier le chapelet avec la dizaine de priants ; il égrène les AVE correctement et ainsi, il  éblouit plus d’un résident de la Maison St Joseph.                                                     Une AMJ



 

 2021-2

 Coup de cœur avec Sr Marie- Thérèse, pétillante de vie pour son entourage !

 

Pendant le temps pascal de Pâques à la Pentecôte, Sr Marie- Thérèse, 91 ans jouit d’un temps d’émerveillement devant les chants, les plumages d’oiseaux, les magnifiques paysages de France et du monde et surtout des enfants de tous les pays, lors d’une séance récréative, par un diaporama partagé à quelques Sœurs dans la salle Ste Anne à Gouarec, ouvrant ses oreilles, ses yeux, son cœur, sa prière devant les splendeurs de la Création;

 

avec son cœur d’enfant, elle s’extasie au regard, à l’écoute des Merveilles de notre Dieu Créateur, s’appropriant les sons, les coloris, les panoramas et surtout les visages, formes de relations au monde et à Dieu: du rouge- gorge, de la mésange, du pinson et  de la chouette, du pic vert, du  chardonneret, de l’alouette et  de l’hirondelle, du verdier, du merle, du coucou, du geai bleu et du grand duc, de la fauvette, du goëlan, du rossignol, de la mouette et du moineau, qu’elle communique, enthousiaste, à ses sœurs à l’entour.

 

Suite à tant de détachements successifs profonds vécus, par notre sœur Marie- Thérèse, « grâce à ces moyens modernes de communication, comme internet », dit- elle, une opportunité lui est donnée de vivre des relations fraternelles respectueuses du mystère de chacune, dans une dynamique de communion ; partager de tels trésors est un moyen de  rendre grâces au Seigneur Ressuscité, en ces moments de détente qui nous donnent un surcroit d’odeur pascale AUJOURD’HUI entre nous.

                                                                        Une AMJ



 

2021- 3

 

                               Coup de cœur !

 

Le désir des étoiles est fort.

 

A peine, ai- je franchi la porte de la Communauté que certains matins de 2021, l’étonnement est là :

 

le ciel du Centre Bretagne est si étoilé qu’il me semble être projeté dans l’espace sans limites.

 

Des points lumineux interprètent une mystérieuse symphonie.

 

Nul centre apparemment.

 

Soudain, une, voire deux étoiles filantes transpercent la voûte dans une brillance exceptionnelle !

 

Une Merveillle !!!

 

Une AMJ

 



 

2021-4

 

Coup de cœur, lors de la lecture de cet article lu dans un n° de Pastorale de santé récent

 

« Est- ce que je peux vous demander quelque chose » ?

 

"Dans une Unité Hospitalière d’un Centre Hospitalier de Bretagne, les personnes incarcérées peuvent demander la visite d’un Aumônier. Une femme demande cette visite ; « je ne sais plus si je suis croyante, mais je viens vous voir pour le pardon », dit- elle en arrivant. Et, de suite, elle commence par s’exprimer. Elle parle de sa famille, de ses proches, des siens, avec beaucoup de détails. Elle dit comment elle en est arrivée à se retrouver ici, du lieu du drame, des circonstances et tout cela en remontant dès sa petite enfance.  Très tôt dans la rencontre, je vois arriver des larmes, de grosses larmes dans les yeux. C’est vraiment émouvant.

 

D’un coup, elle se met à genoux devant moi et en commençant à dénouer ma chaussure droite, elle me dit : « Est- ce que je peux vous demander quelque chose » ? Et moi de lui répondre : « Si c’est possible » ! « Je voudrais baiser vos pieds » avec un surcroît de grosses larmes.

 

Aussitôt, elle agit en me déchaussant. Elle baise le pied en laissant couler ses larmes. « Et le 2ème pied aussi » ? demande- t- elle. Je lui fais un signe d’acquiescement. La chaussette est toute baignée de larmes. Elle se remet debout en levant bien haut les bras. Dans une grande émotion, le visage défiguré, mais respirant une joie profonde, unique, de nouveau elle joint et lève les mains en demandant le pardon de ses péchés. C’est une minute bouleversante. La rencontre se poursuit, puis c’est son départ avec un sourire exceptionnel : « Merci, grand merci » ! Le gardien vient la chercher. Et le gardien de me dire après : « Oh ! Ce n’est vraiment plus la même personne ». Cette visite m’a touché par la spontanéité de cette femme, par son humilité à se dépouiller d’elle- même pour accueillir la miséricorde du Père. Comme Jésus qui s’est abaissé et a lavé les pieds de ses disciples, j’ai accueilli ce désir de cette Dame en me laissant laver les pieds par ses propres larmes de repentance".

 

Père Aumônier